Qu’est-ce que la virtualisation de poste de travail ?

Publié le 15 février 2024 par Brice Chapel, Chief Technicial Officer chez OTO Technology
Illustration de la virtualisation d'un poste de travail

La virtualisation d’un poste de travail simplifie l’accès à vos ressources, qu’il s’agisse d’applications ou de données. Elle offre à vos collaborateurs un environnement de travail accessible depuis n’importe où et depuis n’importe quel support. Mais en quoi consiste précisément la virtualisation d’un poste de travail ? Quels sont les atouts et inconvénients de cette solution ? Quelles sont les options techniques pour mettre en place ces bureaux virtuels ? OTO Technology vous explique l’essentiel, et vous aide à vous y retrouver entre VDI et RDS.

Qu’est-ce que la virtualisation d’un poste de travail ?

Lorsque l’on parle de la virtualisation d’un poste de travail, on fait référence à un procédé qui consiste à créer une image virtuelle d’un poste utilisateur à laquelle un ou plusieurs collaborateurs peuvent se connecter à distance en recourant à un terminal indéterminé.
Cette manière de travailler offre une véritable flexibilité aux entreprises afin que le salarié puisse travailler quelle que soit sa localisation géographique. Il lui suffit seulement d’une simple connexion Internet.
Mieux : nul besoin d’y accéder depuis un ordinateur. La connexion peut se faire avec un simple téléphone portable ou une tablette et ce, quel que soit le système d’exploitation de l’équipement distant.

Il conviendra toutefois de mettre à disposition les supports des applications à disposition sur l’équipement ou par le biais des stores applicatifs (market place, app store). De même, il faudra prévoir l’intégration de l’outil VDI. 

Bon à savoir 

La virtualisation d’un poste de travail s’avère particulièrement simple à exécuter, car l’image virtuelle affichée est gérée depuis les serveurs, et non depuis des postes physiques. Cette méthode de simulation constitue donc une avancée majeure pour les espaces de travail numériques, car les programmes s’exécutent directement depuis le Cloud ou des Datas Centers, via des machines virtuelles (désignées par l’abréviation VM).

Pourquoi virtualiser les postes de travail ? Avantages et inconvénients


Une accessibilité remarquable

La virtualisation d’un poste de travail permet d’isoler extrêmement facilement des logiciels tels que les applications et le système d’exploitation auxquels un client s’est connecté à distance. Résultat, il est alors possible aux utilisateurs d’utiliser des terminaux de façon illimitée pour accéder à leurs postes de travail de manière virtuelle

De nouveaux postes utilisateurs créés en un instant

Étant donné que chaque poste de travail virtuel est installé sur un serveur, la création de nouveaux postes de travail d’utilisateur peut se concrétiser en quelques minutes. Ils se révèlent alors immédiatement accessibles aux nouveaux utilisateurs.

Une gestion centralisée

La virtualisation d’un poste de travail simplifie la gestion de la sécurité en limitant divers problèmes :

  • les risques de perte ou de vol d’un équipement onéreux, puisqu’ici un écran basique suffit (avec éventuellement un clavier et une souris).
  • la multiplication des contaminations par des virus des applications et des systèmes d’exploitation.
  • la nécessité de protéger de nombreux équipements du parc informatique.

Avec la virtualisation d’un poste de travail, les besoins en termes de sécurité se concentrent sur le serveur de virtualisation. Il suffit de mettre en place une gestion efficace des autorisations et des accès. Après avoir défini le rôle de chaque utilisateur, chacun ne doit ainsi pouvoir accéder qu’aux données et applications qui lui sont utiles. Un excellent moyen de limiter la corruption, la perte ou le vol de données.

Bon à savoir

La virtualisation des postes de travail permet aux services informatiques de réaliser des économies conséquentes en déployant un système de virtualisation de poste de travail efficace. En effet, le parc informatique pourra alors être limité, impliquant une réduction des coûts, aussi bien sur l’acquisition de matériel informatique que sur la facture d’électricité et sur la maintenance. Il n’y aura ainsi que l’environnement utilisateur à mettre à jour, et non l’ensemble du parc informatique. Cette solution de virtualisation des postes de travail pourra toutefois nécessiter de réaliser des travaux de mise à niveau en matière de bande passante, notamment si de nombreux utilisateurs sont amenés à se connecter sur les mêmes périodes.

Comment s’opère la virtualisation d’un poste de travail ?

De façon traditionnelle, la virtualisation d’un poste de travail fonctionne selon le rapport client - serveur. Dans un premier temps, l’entreprise définit son besoin en termes d’applications et de système d’exploitation. Ces différents éléments sont ensuite installés sur le serveur, à travers le Cloud computing ou un Datacenter. À partir de là, les interactions s’effectuent uniquement sur le terminal local que l’utilisateur aura choisi.

Afin de garantir la sécurité de l’ensemble de l’infrastructure, OTO Technology accompagne systématiquement ses prestations de virtualisation de poste de travail d’un dispositif de sécurité adéquat. Celle-ci passe nécessairement par la mise en place d’un VPN afin que cette avancée technologique ne devienne pas une faille de sécurité pour l’organisme concerné.

2 collaborateurs entrain de travailler

Quelles solutions de virtualisation de postes de travail choisir ?

Le VDI (infrastructure de poste de travail virtuel) et le RDS (Service pour poste de travail distant) figurent incontestablement comme les solutions les plus plébiscitées en matière de virtualisation des postes de travail. En quoi consistent ces environnements ? Le point.

Le système VDI

Une infrastructure virtuelle VDI fonctionne sur le principe suivant : une machine virtuelle est attribuée à chaque utilisateur, laquelle dispose de son propre système d’exploitation, son propre stockage et sa propre mémoire RAM. Il s’agit donc de recréer pour un environnement virtuel une infrastructure similaire à un poste de travail physique en utilisant une quantité de ressources équivalentes. De ce fait, un environnement VDI se révèle coûteux, car cette solution requiert l’exploitation d’une machine virtuelle par utilisateur pour un accès à son bureau virtuel distant.

Le VDI est donc recommandé dans des cas précis :

  • si l’utilisateur doit être le seul à accéder à un environnement hautement sécurisé
  • si l’utilisateur a besoin de logiciels très spécifiques au sein de son bureau virtuel.

OTO Technology propose les deux technologies de virtualisation de poste de travail pour répondre à la diversité des attentes de ses clients :

  • VDI (Virtual desktop infrastructure) dans Azure principalement.
  • RDS (Remote desktop service) utilisé essentiellement pour infrastructures sur site ou en datacenter.

Le système RDS

Anciennement nommé Terminal Service (TS), le Remote Desktop Service ou RDS offre, quant à lui, un environnement permettant la mutualisation des ressources en termes de stockage et de mémoire notamment. La solution s’avère donc intéressante dans le cadre d’un usage limité d’applications virtualisées, plutôt que de disposer d’un poste de travail dans son intégralité. Dans ce contexte, les applications sont accessibles depuis le terminal local disposant de son propre système d’exploitation Windows, Linux ou Mac, par exemple.

Avec ce système, les seuls systèmes RDS virtualisés sont les applications. De ce fait, chaque machine virtuelle peut accueillir un nombre conséquent d’utilisateurs. Ceux-ci peuvent ainsi se connecter simultanément aux mêmes applications, tout en travaillant dans un environnement bureautique personnel.

Le RDS favorise donc une forte économie de ressources, puisqu’ici une machine virtuelle accueille nombre d’utilisateurs. Par ailleurs, l’intérêt de cette solution de virtualisation de poste de travail concerne le gain de temps. En effet, les responsables informatiques ne doivent installer qu’une fois les logiciels et applications au lieu de les déployer et d’assurer leur maintenance sur tous les VDI.

OTO Technology virtualise régulièrement divers environnements de travail. Parmi leurs derniers chantiers, les experts OTO ont ainsi mis en place un serveur RDS pour permettre l’accès à un environnement de travail métier pour des entreprises d’asset management.

Ce qu'il faut retenir

  • #1
    La virtualisation d’un poste de travail crée une image virtuelle d’un poste utilisateur pour permettre un accès à distance à un ou de multiples utilisateurs.
  • #2
    Cette solution technique offre de nombreux avantages : une accessibilité depuis n’importe où et depuis n’importe quel support technologique. Elle permet aussi de réduire les coûts d’une entreprise puisqu’elle limite les besoins en matériel informatique et les frais d’entretien.
  • #3
    Il existe diverses solutions de virtualisation d’un poste de travail, parmi lesquelles les principales sont le VDI et le RDS. Si la première option permet à un utilisateur d’accéder à un environnement virtuel complet, comme sur un poste de travail physique, la seconde solution permet de virtualiser seulement certains éléments selon les besoins et de mutualiser les ressources. Cette dernière solution favorise donc les économies.
  • #4
    Pour éviter de créer des failles de sécurité dans le réseau d’entreprise lors du déploiement de la virtualisation, il importe de mettre en place des éléments de sécurité, tel un VPN qui crée un tunnel de données sécurisées.
Vous voulez aller plus loin ?
Parlons-en

Pour aller plus loin

Vous avez des besoins en IT ? Un projet ? ou des questions ?

Notre équipe d'experts vous accompagne

Parlons-en
contactez-nous